« Aristote à l’heure du thé » de Oscar Wilde

Chroniques d’un temps révolu, ces articles parus dans divers magazines de l’époque laissent apparaître un Oscar Wilde doté d’une verve dont blêmiraient les journaleux des torchons bigarrés contemporains, maniant allitérations et formules fulgurantes, et commentant foison de sujets d’actualité dans les rubriques mondaines. On imagine les ravages d’un Wilde chez VSD ou Paris Match!

Ainsi, Wilde nous conte ses expériences de voyage. Au Maroc, il s’intéresse au langage mauresque, si guttural que nul ne peut espérer le prononcer correctement, à moins d’avoir été élevé dans le blatèrement des chameaux. Ses impressions d’Amérique, quoique légères, nous offrent quant à elles une déconstruction bien plus corrosive de la société Yankee que l’American Vertigo d’un BHL, dénué de causticité : « Partout où les Américains ont tenté de produire du beau, ils ont échoué de façon remarquable (P. 20) ».

De l’art, Wilde s’intéresse aux modèles, ces oubliés de la création : « triste constatation, mais c’est un fait, les pauvres n’ont aucune conscience de leur pittoresque (P. 48) ». Authentique Pèlerin Littéraire, comme l’indique l’intitulé de l’une de ses chroniques, Wilde s’adonne également à une contre-histoire de la littérature, anglaise et étrangère. Il divise ainsi les livres en trois espèces : les livre à lire, comme Suétone, les livres à relire comme Platon, les livres à ne jamais lire comme les Pères de l’Eglise, le théâtre de Voltaire ou tout Stuart Mill.

De la réforme du vêtement à la critique culinaire (« la cuisinière anglaise est une femme absurde qui, pour toutes ses iniquités, devrait être changé en une statue de ce sel dont elle ne sait pas se servir (P. 155) »), les considérations très actuelles de Wilde dessinent les contours d’une anthropologie de l’infraquotidien et d’une célébration de la conversation – l’art mondain de la causerie exigeant que l’on sache parler de tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s