« Gilles de Rais : La Magie en Poitou » de Joris-Karl Huysmans

Hagiographie de Gilles de Rais, naguère acolyte des hystéries théophages de Jeanne la Pucelle et Maréchal de France, retourné dans ses terres du Poitou pour y devenir le plus grand tueur en série de l’histoire de France.

Dans cette nostalgie certaine d’un Moyen-âge pieux, Huysmans retrace le cheminement mortifère d’un Gilles ruiné après avoir généreusement festoyé ; une course à l’abîme aux relents alchimiques et soubassements humains trop humains, entre Josef Mengele et Barbe-Bleue.

On reprochera au pieux Huysmans une désexualisation des faits historiques, préférant mettre en exergue l’attache consubstantielle des fautes de Gilles avec leur signification mystique, dans un rapport perpétuel au divin et in fine, au malin.

Aussi, de l’« infamatio » de l’éminent Jean de Malestroit jusqu’à la mise à mort du serial killer poitevin – vécue telle une délivrance – s’accomplit le miracle du « retour à Dieu » ; ce miracle d’une communauté d’âme pardonnant la sauvagerie sans bornes des méfaits de Gilles par l’inclusion de ce dernier dans l’intersubjectivité de la prière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s