« Le Penseur sur scène. Le Matérialisme de Nietzsche » de Peter Sloterdijk

Lecture « sloterdijkienne » du premier ouvrage de Nietzsche : « La Naissance de la tragédie » ; manifeste traitant de l’interdépendance des forces dionysiaques et apolliniennes de l’art. Une découverte « psychoarchéologique » concevant l’avènement de l’art, ce pacte tragique, comme la genèse de l’illusion nécessaire, rendant la « vérité » supportable. On y décèle également les premiers éléments de l’Aufklärung nietzschéenne, cet « auto-éclaircissement dramatique de l’existence. » (P. 8).

Sloterdijk commente la métempsychose « centauresque » du philologue, répondant, à la suite de « La Naissance de la tragédie », à une double éloquence artistique et philosophique, en prenant soin d’effacer une distance de 2500 ans pour nous parler du drame des premiers Grecs comme d’une expérience intime.

L’auteur décèle ainsi in extenso les contours du biotope nietzschéen où le flot dionysiaque se brise contre la digue apollinienne et « ce n’est que dans ce double énergétique de la digue et du flot, de la retenue et de l’ivresse que naît le phénomène d’un art de l’extase, apprivoisé par une haute civilisation. » (P. 66).

Hormis ce commentaire éclairé, l’intérêt de l’œuvre réside en l’esquisse originale d’une politique nietzschéenne « nocturne » – pilotée par ces individualités dionysiaques qui d’après Sloterdijk, supporteraient davantage la proximité d’une vérité, fondement de la douleur et du plaisir – « ces hommes inclassables, hypersensibles, apolitiques ou parapolitiques ? (…) Peut-être sont-ce eux les vrais protopolitiques – à la différence de ceux qui se sont spécialisés dans la grande politique, et à l’opposé de ceux qui, administrateurs du désordre établi et agents de la décharge de la douleur sur d‘autres » (P. 165).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s